Appel à projets : Aide alimentaire

Aides alimentaires
Publié le

La Ville de Paris lance un appel à projets pour lutter contre la précarité alimentaire étudiante.

L’appel à projet

La crise sanitaire a exacerbé la précarité des étudiant·e·s, notamment en termes de précarité alimentaire et de santé mentale, tandis que le coût de la vie étudiante continue d’augmenter. La Ville de Paris a réagi en finançant et coordonnant six associations proposant des distributions alimentaires ou des épiceries sociales et solidaires, ainsi que d’autres formes de soutien. Des enquêtes ont été commandées pour mieux comprendre cette précarité étudiante.

Cet appel à projets, ouvert du 5 mai au 8 juin 2023, permettra de financer des projets associatifs ciblant spécifiquement les étudiant·e·s et les jeunes de moins de trente ans résidant à Paris ou étudiant dans un établissement d’enseignement supérieur de l’académie de Paris.

Pour quels projets ?

Les projets éligibles doivent répondre à deux axes :

  1. Aide pour les étudiant·e·s : l’aide alimentaire doit viser spécifiquement les étudiants ou les jeunes de moins de trente ans, résidant ou étudiant à Paris. Les dispositifs peuvent être organisés dans les établissements d’enseignement supérieur parisiens, mais doivent également s’adresser à un public plus large s’ils sont proposés par des associations universitaires.
  2. Lutte contre le gaspillage alimentaire et accès à une alimentation durable et de qualité : le projet doit offrir aux bénéficiaires un accès à une alimentation saine, équilibrée, à base de produits bruts et frais. Le projet doit favoriser l’utilisation de produits issus de circuits courts ou de l’agriculture biologique situés à moins de 250 kilomètres de Paris, ou encore la récupération d’invendus.

Les projets candidats doivent présenter leurs objectifs en matière d’alimentation durable dans leur dossier de candidature.

Les projets candidats peuvent proposer des projets variés, tels que la création de jardins partagés, la mise en place de cantines solidaires, la distribution de paniers alimentaires ou encore la sensibilisation à la nutrition et à l’alimentation responsable.

Quelles dates ?

Ouverture des candidatures : du vendredi 5 mai au jeudi 8 juin 23h59

Instruction des candidatures par le jury de sélection : du 26 juin au 7 juillet

Vote des subventions des projets lauréats au Conseil de Paris d’octobre

Les engagements de projets retenus

➡️ Les projets lauréats bénéficieront d’une subvention associative à partir de 1500 euros et d’un accompagnement de la MIE pour leur mise en œuvre.

➡️ Les structures portant le projet retenu devront assister à un webinaire de sensibilisation au sexisme et aux violences sexistes et sexuelles dispensé par le BVE et participer aux réflexions de la Ville sur la précarité étudiante.

➡️ Les associations devront contribuer à la mise en place d’un écosystème d’aide alimentaire coordonné par le bureau de la vie étudiante et s’engager dans la lutte contre la précarité alimentaire étudiante, un enjeu majeur pour la Ville de Paris et la communauté étudiante.

Comment candidater ?

La structure porteuse de projet devra déposer sa candidature et les différents éléments demandés sur Paris Asso entre le 5 mai et le 8 juin. Un jury chargé de l’attribution des aides se réunira dans les semaines suivant la clôture de l’appel à projet. Sa composition sera déterminée annuellement par arrêté de la Maire et sollicitera différents services de la Ville, élus de la Ville de Paris, institutions.

Les structures porteuses de projet seront ensuite informées de la suite donnée à leur candidature.

Les éléments à fournir sur Paris Asso sont :

AVEC LE CODE 2023AAE

➡️ Le formulaire de candidature complété ;
➡️ Tout document de présentation complémentaire ;
➡️ Le budget prévisionnel de la structure et le budget prévisionnel du projet ;
➡️ Les statuts de l’association si la structure est une association ;
➡️ L’attestation de parution au Journal Officiel si la structure est une association ;
➡️ La liste des membres des instances dirigeantes de la structure ;
➡️ Les procès-verbaux des deux dernières assemblées générales ou conseil d’administration ;
➡️ Le dernier rapport d’activité ainsi que le compte de résultat et bilan afférent ;
➡️ Pour les associations concernées, si la structure est une association, le rapport général du commissaire au compte sur les comptes annuels ;
➡️ Le RIB de la structure.