Nos actions de lutte contre les violences sexistes et sexuelles

Violences sexistes et sexuelles
Publié le

Les périodes de confinement liées à la crise sanitaire ont exacerbé les violences physiques et psychologiques chez les personnes, notamment les femmes. En France, le nombre d’appels pour signalements de violences sexistes et sexuelles (VSS) et le nombre de plaintes ont augmenté de 30%.  

Ces violences liées au genre ne sont pas nouvelles, et sont présentes dans le monde étudiant. Une enquête IFOP – Défenseur des droits sur le harcèlement sexuel au travail de 2014) rapporte les éléments suivants :

  • 20% des femmes actives entre les 18 et 64 ans ont dû faire face à une situation de harcèlement sexuel dans leur vie professionnel
  • 3 victimes sur 10 n’en ont parlé à personne
  • La situation n’a été portée à la connaissance de la direction que dans 30% des cas.

Ces chiffres mettent en avant l’urgence, et la nécessité, pour la Ville de Paris, de poursuivre la lutte contre les violences sexistes et sexuelles. À compter de la rentrée universitaire 2021, la Maison des Initiatives Etudiantes mettra en œuvre des ateliers de sensibilisation des associations étudiantes, des  conférences-débats sur les inégalités de genre, des dispositifs d’accompagnement des étudiantes victimes de violences sexistes et sexuelles, et des outils pour lutter contre la cyber-violence.  

Afin de sensibiliser une nouvelle génération et d’accompagner les victimes, la Bureau de la vie étudiante de la Ville de Paris (BVE) et sa MIE a déployé un dispositif de lutte contre les VSS décomposé en 3 volets :

  • La mise en place d’un webinaire de sensibilisation obligatoire des associations étudiantes subventionnées par le BVE
  • Un cycle de conférences-débats mensuels
  • La mise en place de deux cellules d’écoute hebdomadaires de personnes victimes de VSS à la MIE

 

Nos ateliers de sensibilisation

Découvrez nos différents ateliers de sensibilisation des associations étudiantes avec l’ESS Inspirantes.  

Les étudiant.e.s doivent être outillé.e.s au mieux pour lutter contre les Violences Sexistes et Sexuelles. C’est pourquoi nous proposerons dès la rentrée prochaine des formations en ligne, réparties tout au long de l’année scolaire. Elles présenteront un état des lieux des VSS (cadre légal, comment prévenir et détecter) ; puis proposeront des clés pour un engagement concret au sein des associations et dans la vie de tous les jours.

Ces formations seront animées par l’association L’ESS Inspirantes. La prochaine se déroulera le lundi 15 mai de 18h à 20h30 sur le lien Zoom suivant : https://us02web.zoom.us/j/89303707237

INSCRIPTIONS :

L'atelier de sensibilisation contre les VSS

Programme de nos conférences-débats

Découvrez nos conférences-débats, animées par l’ESS Inspirantes dans l’onglet Evènements

Cellule d’écoute

Mise en place d’une cellule d’écoute, animée par Elle’s imagine’nt

Consciente des oppressions que peuvent subir les femmes étudiantes, la MIE souhaite intervenir dans l’accompagnement des personnes victimes de violences sexistes et sexuelles. Des permanences seront mises en place dans nos locaux en vue d’organiser un temps d’écoute et d’accompagnement. Un endroit sera dédié à ces permanences, permettant de préserver un anonymat. Les rendez-vous seront effectués par l’association Elle’s imagine’nt sur ces questions.  

Des permanences sont organisées avec ou sans rdv:

  • Le mardi de 15h à 19h au 76 bis rue de Rennes 75006 Paris.
  • Le jeudi de 14h à 18h au 50 rue des Tournelles 75003 Paris.  `

Contact: celluledecoute@ellesimaginent.fr

Safeprof, un nouvel outil

Safeprof est un nouvel outil pour lutter contre les violences entre etudiant.es et enseignant.es.

Nous Toutes Upec a développé, avec le soutien de l’Upec, la ville de Paris, En avant Toutes et la CPED, un outil de prévention à destination des étudiantes et enseignants « SAFEPROF » qui permet d’alerter sur les potentielles que peuvent subir les étudiantes de la part de leurs enseignants.

Campagne de sensibilisation contre la cyber-violence.

La cyber-violence est un phénomène très répandu face auquel nous devons réagir.  En 2019, plus de 40% des moins de 50 ans ont déjà subi des attaques répétées sur les plateformes sociales en ligne, dont 22% des jeunes âgés de 18 à 24 ans. Nous souhaitons doter les jeunes d’outils pour réagir et se protéger face à la cyber-violence, c‘est pourquoi le cycle de conférence animé par l’ESS Inspirantes consacrera une séance à cette question.